Prix du cinéma européen

Il y a quelques jours s’est tenu la remise des Prix du Cinéma Européen à la Jahrhunderthalle de Bochum en Allemagne. Avec Wim Wenders en maître de cérémonie, la remise des prix fut retransmise en différé dimanche soir sur Arte. Plutôt ennuyeuse et sans surprise, la soirée consacrait deux personnalités d’un Prix d’Honneur, le cinéaste anglais Ken Loach et l’actrice française Isabelle Huppert. Le ruban blanc (Das weisse band – eine deutsche kindergeschichte) de Michael Haneke qui a reçu la Palme d’Or au dernier Festival de Cannes ressort grand vainqueur de cette soirée avec pas moins de trois récompenses parmi les plus importantes: Prix du Film Européen, Prix du Réalisateur Européen et Prix du Scénario. Un prophète de Jacques Audiard s’en sort avec les honneurs avec deux récompenses, le Prix de l’Acteur Européen pour l’interprétation de Tahar Rahim et le Prix du Son attribué à Brigitte Taillandier, Francis Wargnier, Jean-Paul Hudrier et Marc Doisne. Enfin Slumdog millionaire ne repart pas non plus bredouille avec le Prix du Public décerné à Danny Boyle et le Prix de la photographie attribué à Anthony Dod Mantle à la fois pour son travail effectué sur le film de Danny Boyle mais aussi pour sa collaboration avec Lars Von Trier sur Antichrist.

Kate Winslet, non présente pour recevoir son trophé, fut récompensée pour son interprétation dans le film The reader de Stephen Daldry alors que le cinéaste Andrzej Wajda s’est vu offrir le Prix de la Critique pour son dernier film Sweet rush (Tatarak). Le prix Eurimages de la co-production européenne fut quand à lui décerné à Dania Elbaum et Jani Thiltges pour leur travail de coopération tout au long de l’année sur des films tels que Ne te retourne pas de Marina de Van ou encore Irina Palm de Sam Garbarski. Le prix Arte du Documentaire a été remporté par le film suisse The sound of insects – a record of a mummy réalisé par Peter Liechti.

Passés à la trappe lors de la rediffusion sur la septième chaîne, les dernières récompenses ont été décernés à Alberto Iglesias pour la composition de la musique du film de Pedro Almodovar Etreintes brisées (Los abrazos rotos), le Prix Découverte pour le film de Peter Strickland déjà primé de l’Ours d’Argent au dernier Festival de Berlin, Katalyn Varga, le Prix du Film d’Animation pour Mia et le migou réalisé par Jacques-Rémy Girerd et enfin le Prix du Court-Métrage pour Poste restante dirigé par Marcel Lozinski. Certainement moins glamour que les Prix d’Honneur, ces Prix n’en sont pas moins fondamentaux pour souligner le savoir-faire européen en matière de cinématographie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s