Agenda cinéma : semaine du 20 juin 2018

Onze longs-métrages au programme cette semaine dont pas moins de sept films français (dont un documentaire en co-production avec la Colombie). Deux comédies, Bécassine ! et Le doudou, risquent d’attirer le grand public là où les cinéphiles se tourneront davantage vers des œuvres plus exigeantes telles que How to talk to girls at parties, Une prière avant l’aube ou bien encore le film d’animation chinois Have a nice day, déprogrammé l’année dernière au Festival international du film d’animation d’Annecy après des pressions politiques de la part de l’ambassade chinoise. Pour les plus aventureux, il y a également le film de science-fiction indien Tik Tik Tik

À genoux les gars (Antoine Desrosières, 2018, France)
En l’absence de sa sœur Rim, que faisait Yasmina dans un parking avec Salim et Majid, leurs petits copains ? Si Rim ne sait rien, c’est parce que Yasmina fait tout pour qu’elle ne l’apprenne pas. Quoi donc ? L’inavouable… le pire… la honte XXL, le tout immortalisé par Salim dans une vidéo potentiellement très volatile.

Bécassine ! (Bruno Podalydès, 2018, France)
Bécassine naît dans une modeste ferme bretonne, un jour où des bécasses survolent le village. Devenue adulte, sa naïveté d’enfant reste intacte. Elle rêve de rejoindre Paris mais sa rencontre avec Loulotte, petit bébé adopté par la marquise de Grand-Air va bouleverser sa vie. Elle en devient la nourrice et une grande complicité s’installe entre elles. Un souffle joyeux règne dans le château. Mais pour combien de temps ? Les dettes s’accumulent et l’arrivée d’un marionnettiste grec peu fiable ne va rien arranger. Mais c’est sans compter sur Bécassine qui va prouver une nouvelle fois qu’elle est la femme de la situation.

Le doudou (Philippe Mechelen et Julien Hervé, 2018, France)
Michel a perdu le doudou de sa fille à l’aéroport de Roissy. Il dépose un avis de recherche avec une récompense. Sofiane, employé à l’aéroport, y voit l’occasion de se faire un peu d’argent et prétend avoir retrouvé la peluche. Le mensonge révélé, Michel et Sofiane se lancent malgré tout sur les traces du doudou. Une mission plus compliquée que prévu…

Have a nice day (Hao ji le, Liu Jian, 2017, Chine)
Une sombre pluie va s’abattre sur une petite ville du sud de la Chine. Xiao Zhang, simple chauffeur pour le compte d’un mafieux local, dérobe à son patron un sac rempli de billets. Alors que la nuit tombe, la nouvelle de cet acte désespéré se répand très vite et tous se lancent à la poursuite de Xiao Zhang et du sac.

How to talk to girls at parties (John Cameron Mitchell, 2018, Angleterre)
1977 : trois jeunes anglais croisent dans une soirée des créatures aussi sublimes qu’étranges. En pleine émergence punk, ils découvriront l’amour, cette planète inconnue et tenteront de résoudre ce mystère : comment parler aux filles en soirée…

Jéricó, le vol infini des jours (Jerico, el infinito vuelo de los dias, Catalina Mesa, 2018, France/Colombie)
À Jericó, village de la région d’Antioquia en Colombie, des femmes d’âges et de conditions sociales différentes évoquent les joies et les peines de leur existence. Leurs histoires se dévoilent l’une après l’autre, ainsi que leur espace intérieur, leur humour et leur sagesse. Chila, Luz, Fabiola, Elvira… tour à tour frondeuses, nostalgiques, pudiques et impudiques. Un feu d’artifices de paroles, de musique et d’humanité.

Kuzola, le chant des racines (Hugo Bachelet, 2018, France)
Pour l’enregistrement de son nouvel album, la chanteuse d’origine angolaise Lúcia de Carvalho entreprend un voyage à travers le monde lusophone (Portugal, Brésil, Angola). Mais ce projet de disque est avant tout l’occasion d’une aventure personnelle pour Lúcia, un pélerinage sur les traces d’une identité morcelée, à la recherche de ses racines. Sous l’œil du réalisateur Hugo Bachelet, l’artiste strasbourgeoise d’adoption livre un parcours sincère et touchant, exemple rayonnant de métissage culturel heureux.

Rose piment (Cédric Malzieu, 2018, France)
Anissa a une vie familiale et professionnelle idéale mais elle ne supporte plus cette perfection. Elle trouve sa vie bien trop plate mais s’en accommode, jusqu’au jour où elle reçoit par erreur dans sa boîte mail un courrier sensuel destiné à une autre femme. Elle décide alors d’y répondre pour pimenter son quotidien. S’en suit alors un long chemin de séduction virtuelle dans lequel elle finit par se perdre et par sombrer dans la folie.

Sans un bruit (A quiet place, John Krasinski, 2018, USA)
Une famille tente de survivre sous la menace de mystérieuses créatures qui attaquent au moindre bruit. S’ils vous entendent, il est déjà trop tard.

Tik Tik Tik (Shakti Soundar Rajan, 2018, Inde)
Un astéroïde s’approche de la terre. L’Inde prépare une mission à haut risque pour l’anéantir. Mais le plus gros danger de l’homme n’est pas l’astéroïde. Ce sont les hommes eux-mêmes.

Une prière avant l’aube (Jean-Stéphane Sauvaire, 2018, France)
L’histoire vraie de Billy Moore, jeune boxeur anglais incarcéré dans une prison en Thaïlande pour détention de drogue. Dans cet enfer, il est rapidement confronté à la violence des gangs et n’a plus que deux choix : mourir ou survivre. Lorsque l’administration pénitentiaire l’autorise à participer à des tournois de Muay-Thai, Billy donne tout ce qui lui reste.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s