Nominations et récompenses des César 2010

Hier soir a eu lieu la 35ème cérémonie des César au Théâtre du Châtelet à Paris. A cette occasion Marion Cotillard était la présidente de séance accompagnée des deux maîtres de cérémonie Valérie Lemercier et Gad Elmaleh. La soirée a débuté par un vibrant hommage à Eric Rohmer, disparu le 11 janvier dernier et Harrison Ford a reçu un César d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière des mains de l’actrice américaine Sigourney Weaver.

Récapitulatif des nominations:

Meilleur Film

A l’origine (Xavier Giannoli)
Le concert (Radu Mihailenu)
Les herbes folles (Alain Resnais)
La journée de la jupe (Jean-Paul Lilienfield)
Rapt (Lucas Belvaux)
Un prophète (Jacques Audiard)
Welcome (Philippe Lioret)

Meilleur Réalisateur

Jacques Audiard (Un prophète)
Lucas Belvaux (Rapt)
Xavier Giannoli (A l’origine)
Philippe Lioret (Welcome)
Radu Mihailenu (Le concert)

Meilleur Acteur

Yvan Attal (Rapt)
François Cluzet (Le dernier pour la route/ A l’origine)
Vincent Lindon (Welcome)
Tahar Rahim (Un prophète)

Meilleure Actrice

Isabelle Adjani (La journée de la jupe)
Dominique Blanc (L’autre)
Sandrine Kimberlain (Mademoiselle Chambon)
Kristin Scott Thomas (Partir)
Audrey Tautou (Coco avant Chanel)

Meilleur Acteur Dans Un Second Rôle

Jean-Hugues Anglade (Persécution)
Niels Arestrup (Un prophète)
Joey Starr (Le bal des actrices)
Benoît Poelvoorde (Coco avant Chanel)
Michel Vuillermoz (Le dernier pour la route)

Meilleure Actrice Dans Un Second Rôle

Aure Atika (Mademoiselle Chambon)
Anne Consigny (Rapt)
Audrey Dana (Welcome)
Emmanuelle Devos (A l’origine)
Noémie Lvovsky (Les beaux gosses)

Meilleur Espoir Masculin

Firat Ayverdi (Welcome)
Adel Bencherif (Un prophète)
Vincent Lacoste (Les beaux gosses)
Tahar Rahim (Un prophète)
Vincent Rottiers (Je suis heureux que ma mère soit vivante)

Meilleur Espoir Féminin

Pauline Etienne (Qu’un seul tienne et les autres suivront)
Florence Loiret-Caille (Je l’aimais)
Soko (A l’origine)
Christa Théret (LOL (laughing out loud))
Mélanie Thierry (Le dernier pour la route)

Meilleur Scénario Original

Jacques Audiard, Thomas Bidegain, Abdel Raouf Dafri et Nicolas Peufaillit (Un prophète)
Xavier Giannoli (A l’origine)
Jean-Paul Lilienfield (La journée de la jupe)
Philippe Lioret, Emmanuel Courcol et Olivier Adam (Welcome)
Radu Mihaileanu et Alain-Michel Blanc (Le concert)

Meilleure Adaptation

Stéphane Brizé et Florence Vignon (Mademoiselle Chambon)
Anne Fontaine et Camille Fontaine (Coco avant Chanel)
Philippe Godeau et Agnès de Sacy (Le dernier pour la route)
Laurent Tirard et Grégoire Vigneron (Le petit Nicolas)
Alex Réval et Laurent Herbiet (Les herbes folles)

Meilleur Premier Film

Les beaux gosses (Riad Sattouf)
Le dernier pour la route (Philippe Godeau)
Espion(s) (Nicolas Saada)
La première étoile (Lucien Jean-Baptiste)
Qu’un seul tienne et les autres suivront (Léa Fehner)

Meilleur Film Documentaire

L’enfer d’Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg et Ruxandra Medrea)
La danse, le ballet de l’Opéra de Paris (Frederick Wiseman)
Himalaya, le chemin du ciel (Marianne Chaud)
Home (Yann-Arthus Bertrand)
Ne me libérez pas je m’en charge (Fabienne Godet)

Meilleur Film Etranger

Avatar (James Cameron)
Gran Torino (Clint Eastwood)
Harvey Milk (Gus Van Sant)
J’ai tué ma mère (Xavier Dolan)
Panique au village (Stéphane Auber et Vincent Patar)
Le ruban blanc (Michael Haneke)
Slumdog Millionaire (Danny Boyle)

Meilleure Musique

Armand Amar (Le concert)
Alex Beaupain (Non ma fille, tu n’iras pas danser)
Alexandre Desplat (Un prophète)
Cliff Martinez (A l’origine)
Nicola Piovani (Welcome)

Meilleur Son

Pierre Excoffier, Bruno Tarrière et Sélim Azzazi (Le concert)
Pierre Mertens, Laurent Quaglio et Eric Tisserand (Welcome)
François Musy et Gabriel Hafner (A l’origine)
Brigitte Taillandier, Francis Wargnier et Jean-Paul Hurier (Un prophète)
Jean Umansky, Gérard Hardy et Vincent Arnardi (Micmacs à tire-larigot)

Meilleurs Décors

Michel Barthélémy (Un prophète)
Aline Bonetto (Micmacs à tire-larigot)
Maamar Ech Cheikh (OSS 117 Rio ne répond plus…)
François-Renaud Labarthe (A l’origine)
Olivier Radot (Coco avant Chanel)

Meilleurs Costumes

Chattoune & Fab (Coco Chanel & Igor Stravinsky)
Charlotte David (OSS 117 Rio ne répond plus…)
Madeline Fontaine (Micmacs à tire-larigot)
Catherine Leterrier (Coco avant Chanel)
Virginie Montel (Un prophète)

Meilleure Photo

Christophe Beaucarne (Coco avant Chanel)
Laurent Dailland (Welcome)
Stéphane Fontaine (Un prophète)
Eric Gautier (Les herbes folles)
Glynn Speeckaert (A l’origine)

Meilleur Montage

Celia Lafitedupont (A l’origine)
Hervé de Luze (Les herbes folles)
Andréa Sedlackova (Welcome)
Ludo Troch (Le concert)
Juliette Welfling (Un prophète)

Meilleur Court-Métrage

C’est gratuit pour les filles (Claire Burger et Marie Amachoukeli)
Donde esta Kim Basinger ? (Edouard Deluc)
La raison de l’autre (Foued Mansour)
Séance familiale (Kuo Cheng-chui)
Les Williams (Alaban Mench)

récompenses des Césars 2010:

Meilleur film: Un prophète (Jacques Audiard)
Meilleur réalisateur: Jacques Audiard (Un prophète)
Meilleur acteur: Tahar Rahim (Un prophète)
Meilleur actrice: Isabelle Adjani (La journée de la jupe)
Meilleur acteur dans un second rôle: Niels Arestrup (Un prophète)
Meilleure actrice dans un second rôle: Emmanuelle Devos (A l’origine)
Meilleur espoir masculin: Tahar Rahim (Un prophète)
Meilleur espoir féminin: Mélanie Thierry (Le dernier pour la route)
Meilleur scénario original: Jacques Audiard, Thomas Bidegain, Abdel Raouf Dafri et Nicolas Peufaillit (Un prophète)
Meilleure adaptation: Stéphane Brizé et Florence Vignon (Mademoiselle Chambon)
Meilleur premier film: Les beaux gosses (Riad Sattouf)
Meilleur film documentaire: L’enfer d’Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg et Ruxandra Medrea)
Meilleur film étranger: Gran Torino (Clint Eastwood)
Meilleure musique: Armand Amar (Le concert)
Meilleur son: Pierre Excoffier, Bruno Tarrière et Sélim Azzazi (Le concert)
Meilleurs décors: Michel Barthélémy (Un prophète)
Meilleurs costumes: Catherine Leterrier (Coco avant Chanel)
Meilleur photo: Stéphane Fontaine (Un prophète)
Meilleur montage: Juliette Welfling (Un prophète)
Meilleur court-métrage: C’est gratuit pour les filles (Claire Burger et Marie Amachoukeli)

La 35ème cérémonie des Césars a donc consacré le film de Jacques Audiard, Un prophète, avec pas moins de neuf statuettes dans les catégories les plus prestigieuses, seules les récompenses de la meilleure musique et du meilleur son a échappé au film au profit du long-métrage de Radu Mihailenu, Le concert. Alors que Tahar Rahim rafle la double récompense du meilleur acteur et du meilleur espoir masculin, un inédit dans l’histoire des César, Isabelle Adjani emporte la trophée de la meilleure actrice pour La journée de la jupe, soit le cinquième César de sa carrière. L’enfer d’Henri-Georges Clouzot remporte logiquement celui du meilleur documentaire alors que le film de Clint Eastwood, Gran Torino, gagne le César du meilleur film étranger. Un César consensuel s’il en est, Harvey Milk de Gus Van Sant ou J’ai tué ma mère de Xavier Dolan auraient davantage mérité la statuette.  Enfin le César du premier film consacre le film de Riad Sattouf, Les beaux gosses. Grand perdant de la soirée, le film de Phlippe Lioret, Welcome, qui ne remporte aucune distinction malgré ses dix nominations.

Jacques Audiard confirme donc la qualité de son cinéma après le César du premier film avec Regarde les hommes tomber en 1995, trois Césars remportés pour son film Sur mes lèvres en 2001 ou encore huit récompenses gagnées pour son long-métrage précédent De battre mon coeur s’est arrêté. Un cinéma qui se veut exigeant, tant en termes technique qu’artistique mais qui associe un regard d’auteur avec le succès publique.

(Un prophète)

Cérémonie des BAFTA 2010

Nominations et récompenses de la dernière cérémonie des BAFTA awards (British Academy of Film and Television Arts), équivalent des Oscars, le 21 février dernier au Royal Opera House à Londres.

Petit rappel des nominations:

Meilleur film

Avatar (James Cameron)
Une éducation (Lone Scherfig)
Démineurs (Kathryn Bigelow)
Precious (Lee Daniels)
In the air (Jason Reitman)

Meilleur film britannique

Une éducation (Lone Scherfig)
Fish tank (Andrea Arnold)
In the loop (Armando Iannucci)
Moon (Duncan Jones)
Nowhere boy (Sam Taylor-Wood)

Révélation britannique (réalisateurs/ scénaristes/ producteurs)

Lucy Bailey, Andrew Thompson, Elizabeth Morgan Hemlock et David Pearson (Mugabe et l’africain blanc)
Eran Creevy (Shifty)
Stuart Hazeldine (Exam)
Duncan Jones (Moon)
Sam Taylor-wood (Nowhere boy)

Meilleur réalisateur

James Cameron (Avatar)
Neill Blomkamp (Distrcit 9)
Lone Scherfig (Une éducation)
Katrhyn Bigelow (Démineurs)
Quentin Tarantino (Inglourious Basterds)

Meilleur scénario original

Very bad trip
Démineurs
Inglourious basterds
A serious man
Là-haut

Meilleur scénario adapté

District 9
Une éducation
In the loop
Precious
In the air


Meilleur film non-anglophone

Etreintes brisées (los abrazos rotos de Pedra Almodovar)
Coco avant Chanel (Anne Fontaine)
Morse (Lat den rätte komma in de Tomas Alfredson)
Un prophète (Jacques Audiard)
Le ruban blanc (Das weisse band – eine deutsche kindergeschichte de Michael Haneke)

Meilleur film d’animation

Coraline (Henry Selick)
Fantastic Mr. Fox (Wes Anderson)
Là-haut (Pete Docter et Bob Peterson)

Meilleur acteur

Jeff Bridges (Crazy heart)
George Clooney (In the air)
Colin Firth (A single man)
Jeremy Renner (Démineurs)
Andy Serkis (Sex and drugs and rock and roll)

Meilleure actrice

Carey Mulligan (Une éducation)
Saoirse Ronan (Lovely bones)
Gabourey Sidibe (Precious)
Meryl Streep (Julie et Julia)
Audrey Tautou (Coco avant Chanel)

Meilleur second rôle masculin

Alec Baldwin (Pas si simple)
Christian McKay (Me and Orson Welles)
Alfred Molina (Une éducation)
Stanley Tucci (Lovely bones)
Christoph Waltz (Inglourious basterds)

Meilleure second rôle féminin

Anne-Marie Duff (Nowhere boy)
Vera Farmiga (In the air)
Anna Kendrick (In the air)
Mo’Nique (Precious)
Kristin Scott Thomas (Nowhere boy)

Meilleure musique

Avatar
Crazy heart
Fantastic Mr. Fox
Sex and drugs and rock and roll
Là-haut

Meilleur photographie

Avatar
District 9
Démineurs
Inglourious basterds
La route


Meilleur montage

Avatar
District 9
Démineurs
Inglourious basterds
In the air

Meilleurs décors

Avatar
District 9
Harry Potter et le prince de sang-mêlé
L’imaginarium du Docteur Parnassus
Inglourious basterds


Meilleurs costumes

Bright star
Coco avant Chanel
Une éducation
A single man
Victoria: les jeunes années d’une reine

Meilleur son

Avatar
District 9
Démineurs
Star Trek
Là-haut


Meilleurs effets visuels

Avatar
District 9
Harry potter et le prince de sang-mêlé
Démineurs
Star Trek

Meilleurs maquillages

Coco avant Chanel
Une éducation
L’imaginarium du Docteur Parnassus
Nine
Victoria : les jeunes années d’une reine


Voici donc les récompenses:

Meilleur film: Démineurs (Kathryn Bigelow)
Meilleur film britannique: Fish tank (Andrea Arnold)
Révélation britannique (réalisateurs/ scénaristes/ producteurs): Duncan jones (Moon)
Meilleur réalisateur: Kathryn Bigelow (Démineurs)
Meilleur scénario original: Démineurs
Meilleur scénario adapté: In the air
Meilleur film non-anglophone: Un prophète (Jacques Audiard)
Meilleur film d’animation: Là-haut
Meilleur acteur: Colin Firth (A single man)
Meilleur actrice: Carey Mulligan (Une éducation)
Meilleur second rôle masculin: Christopher Waltz (Inglourious Basterds)
Meilleur second rôle féminin: Mo’nique (Precious)
Meilleure musique: Là-haut
Meilleure photographie: Démineurs
Meilleur montage: Démineurs
Meilleurs décors: Avatar
Meilleurs costumes: Victoria : les jeunes années d’une reine
Meilleur son: Démineurs
Meilleurs effets visuels: Avatar
Meilleurs maquillages et coiffures: Victoria : les jeunes années d’une reine


Le film de Kathryn Bigelow, Démineurs (The hurt locker en VO), rafle ainsi six récompenses sur huit nominations. Certes le film de la cinéaste n’est pas inintéressant mais de là à obtenir les récompenses britanniques suprêmes, il y a de quoi émettre de sérieux doutes sur la pertinence de cette cuvée 2010. Des doutes, il y en avait déjà lors de la sélection des nominés, des films tels que In the air ou Avatar en lice pour la récompense du meilleur film, ou encore la nomination de George Clooney, d’Alec Baldwin (Pas si simple) ou encore de Meryl Streep (Julie et Julia) ont tout de même de quoi étonner. Ne parlons pas de la nomination d’Avatar dans la section meilleure musique ou celle de Coco avant Chanel d’Anne Fontaine dans la catégorie des meilleurs films non-anglophone, là cela devient ridicule. Quelques bonnes surprises tout de même, la récompense attribuée à John Duncan pour son film Moon, celle du meilleur film non-anglophone pour Un prophète de Jacques Audiard mais surtout celle du meilleur film britannique qui revient de droit à Fish tank d’Andrea Arnorld même si In the loop aurait pu prétendre au titre. Comme d’habitude, ce type de cérémonie officielle ne reflète que très peu la richesse du cinéma, les modes et les effets spectaculaires balayant souvent un véritable souci de qualité dans les nominations.